Conseils de voyage essentiels

Tierra Patagonia

Découvrez la Patagonie

Une culture autochtone millénaire, une exploration par des pionniers, des paysages spectaculaires, … c’est la Patagonie chilienne. Dans le sud de la Patagonie, vous trouverez le parc national Torres del Paine avec ses pics emblématiques, ses lagons miroirs, ses puissants glaciers, ses innombrables sentiers de randonnée, ses sports de plein air et son riche patrimoine culturel. De Sir Francis Drake, Lady Florence Dixie à Charles Darwin, beaucoup ont traversé ces terres, et peu voulaient en repartir…

 

La géographie de la Patagonie et de Torres del Paine

Extrémité des terres du sud, la Patagonie s’étend sur près de 400 000 km2 de gorges impitoyables et de lacs de montagne profonds. Le Parc National Torres del Paine occupe 1 814 km2 de ces paysages variés. Au milieu des forêts luxuriantes de pins et de lengas, Torres del Paine n’abrite pas moins de quatre glaciers géants: le Grey, Pingo, French et Dickson, tous avec leurs propres lacs glaciaires et formations rocheuses. La Patagonie chilienne est généralement plus montagneuse que sa voisine argentine, avec ses trois flèches célèbres « Torres ».

Flore et faune dans le Parc National Torres del Paine

Le Parc National Torres del Paine regorge d’espèces végétales endémiques et d’une vie animale parfaitement adaptée. Des hêtres, lengas et coihues remplissent les forêts tandis que des arbustes notros, cannelles de Magellan et fuchsias bordent les sentiers de randonnée. Les orchidées, iris et lupins épousent les berges des rivières et ponctuent les forêts, s’épanouissant pendant les mois les plus chauds avec d’innombrables herbes sauvages. La faune abonde également : le parc accueille plus de 100 espèces d’oiseaux, 30 mammifères différents, reptiles et une variété infinie d’insectes. Certains des résidents les plus connus comprennent les condors géants, autruches, renards gris de Patagonie, faucons, aigles, lézards, flamants roses et grenouilles.

L’observation des oiseaux et les promenades à cheval sont une excellente façon d’accéder à des points de vue somptueux, des sites de nidification et des habitats naturels, facilement explorables en compagnie de nos guides.

Aventures en plein air au Torres del Paine

Indéniablement l’une des meilleures destinations au monde pour toutes sortes d’activités de plein air – du tour de photographie, du kayak, au vélo, à la promenade à cheval et à la randonnée – le Parc National Torres del Paine en Patagonie chilienne a tout pour plaire. Il y a deux raisons principales pour lesquelles cette région est si prisée: l’une, est l’abondance d’aventures de plein air sur des terrains variés ; l’autre, sa beauté naturelle. Vous aurez le choix entre une vaste gamme d’excursions et de sorties qui visent à répondre à vos intérêts et votre forme physique.

 

L’histoire ancienne de Torres del Paine

Tierra Patagonia fait partie de la Patagonie chilienne depuis 2011. Cependant, l’occupation humaine de ce qui est maintenant le parc national s’étend bien au-delà. Les tribus Tehuelche étaient l’un des principaux groupes qui vivaient sur ces terres il y a plus de 1000 ans, s’adaptant avec le temps aux pressions des hivers rigoureux et des étés trop courts. Des preuves suggèrent que des tribus nomades de camarades chasseurs-cueilleurs – tels que les Selk’nam, Yaghan et Kaweskar – ont voyagé entre Torres del Paine et le Parc National de la Terre de Feu, pêchant dans les lacs et se nourrissant dans les forêts. L’exploration extérieure de la région a commencé à la fin du XIXe siècle, lorsque des groupes de cowboys chiliens du nord se sont installés, et a continué avec des migrants européens au début du XXe siècle.

La culture des ranchs au Torres del Paine

Vivre et prospérer en Patagonie demande de l’ingéniosité et de l’adaptabilité. Les estancias et les ranchs de chevaux de la région jouent un rôle essentiel dans la survie de la population, en particulier aux 18ième et 19ième siècles. Les éleveurs chevronnés comptaient beaucoup sur leurs chevaux pour cultiver, brouter d’immenses étendues de terre, regrouper le bétail : sans leur force et leur dextérité, ces terrains inhospitaliers n’auraient pu être exploités. Couvrir de grandes distances rapidement était également essentiel. Ce sont pour toutes ces raisons que la culture des ranchs et du cheval imprègne fortement l’esprit des habitants encore aujourd’hui. Les promenades ludiques sont bien plus adaptées aujourd’hui : un nombre infini de sentiers et de chemins sont à la disposition de ceux qui souhaitent goûter à ce mode de vie traditionnel.

  • Explore more of Chile

News Tierra